La boutique d'écriture Montpellier
Ateliers / Groupes / StagesFormation et RessourcesAuteurs / ArtistesRésidencesRencontres et événementsInternational et francophonieSortiesProjets
 

En suspens

mars - avril 2020



En suspens


Les événements et activités de la Boutique d'écriture sont suspendus. 
En attendant que les rencontres et ateliers reportés aient lieu, nous vous proposons un peu de lecture, d'écoute et de visionnage pour patienter.


Soirée lectures et rencontre
mercredi 18 mars à la boutique / reportée
Nous vous proposions de découvrir l'écriture de
Rabia, 
et d'entendre des textes issus de l'atelier découverte du français.



petite
je ne parlais pas

j'avais trop de choses à dire

dos à la nuit
je me suis appuyée sur mes peurs
pour rester debout

les étoiles ont interrogé les archives
la lutte avait déjà commencé
depuis la nuit des temps

aujourd'hui j'apprivoise cette peur
je m'évade
dans la cour de récré de mon enfance
je regarde passer le Monde

le tableau noir du directeur finit de mourir
le directeur n'est plus le directeur

la nature a repris ses droits
elle a gardé le jeu de la marelle
je vais de la terre au ciel


- Rabia,

Extrait de l'homme qui passe, Noir & Blanc, 2019. 



La petite porte est ouverte, le vent souffle fort.

Le cerf-volant pousse le nuage rouge. Je cherche une chambre d'enfant, j'entre pieds nus, je cherche un livre important, j'ai l'impression que je ne trouve pas. C'est là que tout commence.


- Fatbardha C.




Je regarde les étoiles tous les matins.
J'ai rencontré ma voisine, c'est une vielle dame. On va à la forêt toutes les deux. Elle m'a raconté des histoires sur le désert et les chameaux.


- Souad B.




Extraits de textes d'ateliers d'écriture,
écrits à partir de la lecture de textes de Rabia
,
en décembre 2019.




Résidence : le temps d'après

Ecoutez ici l'entretien entre Marie-Célie Agnant - accueillie en résidence à la boutique d'écriture en 2012 - et Rabia, qui avait participé aux ateliers d'écriture animés par l'auteure québécoise originaire d'Haïti.
L'échange se poursuit avec des lectures.



//


Soirée projection & rencontre
vendredi 20 mars à la Gerbe / reportée
Nous vous invitions à voir le film
La langue de Zahra et à rencontrer sa réalisatrice Fatima Sissani.

 

Au fil des entretiens, des paroles dites par Zahra, ma mère, nous sommes plongés dans cet univers de l'oralité caractéristique des immigrés kabyles.
Dans leur langue, ils sont orateurs et poètes. Dans la langue de l'immigration, ils sont boiteux et force de travail.

- Fatima Sissani
 

Extrait du film partagé en 2010, lorsqu'il était en cours de réalisation.

 


Plan du site